Puis-je amener des invités à la piscine communautaire ?

La question de savoir si l'on peut ou non amener des invités à la piscine de la communauté de voisins suscite toujours un débat. Dans cet article, nous allons répondre à quelques questions courantes sur ce sujet et sur les règles juridiques ou le règlement intérieur que nous devons respecter. 

C'est dans le règlement de la communauté de voisins ou de propriétaires que sont établies une série de règles et de lignes directrices de coexistence qui doivent être respectées par tous, et où, par exemple, tous ces cas de présence d'invités à la piscine ou dans d'autres parties communes de la communauté doivent être précisés.

Nous savons déjà que chaque printemps et chaque été, la piscine de la communauté de voisins est une oasis où l'on peut s'abriter des températures étouffantes. Mais au-delà des familles propriétaires ou locataires, on peut se poser la question de savoir qui peut être invité et si cela sera plus ou moins permanent tout au long de la saison.

Votre communauté dispose-t-elle d'un règlement intérieur ?

Contactez-nous si vous avez besoin de les créer ou de les modifier.

Quelles politiques d'entrée doivent être mises en place pour les piscines communautaires ?

L'une des questions les plus fréquemment posées est de savoir si la piscine communautaire peut être utilisée par des non-membres. La réponse à cette question peut varier en fonction des règles et règlements spécifiques de chaque communauté, ainsi que des lois locales et des accords établis. Voici quelques points importants à prendre en considération.

Règlement d'utilisation des piscines communales

Connaissez-vous les règles de votre propre communauté ?

Avant d'envisager de recevoir des invités dans votre piscine communautaire, il est essentiel que vous connaissiez parfaitement les règles et règlements de votre communauté concernant l'utilisation de la piscine. 

Chaque communauté a généralement des règles spécifiques concernant les heures d'ouverture et de fermeture, les invités, la sécurité, etc. Assurez-vous de comprendre et de respecter ces règles avant d'envisager de recevoir des invités ou de vous rendre vous-même à la piscine d'une autre communauté.

La première chose à faire est de vérifier si les statuts de la communauté ou le règlement du régime d'utilisation interne contiennent des règles sur les parties communes de la communauté et, le cas échéant, de les transmettre de manière simple à vos invités.

Sans règlement intérieur, il est très difficile de contrôler l'afflux de visiteurs à la piscine et dans les autres espaces communs.

Avez-vous consulté les règlements ?

Le règlement peut être disponible au bureau du gestionnaire ou sur le site web de la communauté. Recherchez des informations sur les politiques d'accès pour les résidents, pour les résidents d'autres communautés voisines, ou sur les conditions d'accès et le nombre de vos invités potentiels.

Si votre communauté n'a pas de règlement, vous pouvez consulter votre administrateur qui pourra certainement vous aider à le rédiger et vous conseiller sur ce que prévoit la loi espagnole.

De qui dépend l'accès à la piscine communautaire ?

L'accès à une piscine commune dépend spécifiquement de chaque communauté. La réglementation en vigueur prévoit des normes d'hygiène, d'entretien et de sécurité. Toutefois, le contrôle de l'accès et des invités relève de la seule responsabilité de chaque communauté. Ainsi, si une commune a une politique plus ouverte en la matière ou n'a pas de règlement, ses voisins pourront inviter leurs amis à l'utiliser. Si cela est réglementé, tout le monde devra se conformer aux règles.

Que se passe-t-il s'il n'y a pas de règlement sur les piscines communautaires ?

Si le règlement intérieur ne dit rien sur l'invitation de personnes, la venue d'amis ou de parents ne devrait pas poser de problème. Toutefois, ces personnes doivent respecter les règles de sécurité, d'hygiène et d'entretien. Il est essentiel de faire bon usage des installations de la piscine et de respecter les règles énoncées dans le règlement d'ordre intérieur de la communauté. 

C'est-à-dire que si aucune règle ne s'y oppose (parce qu'il n'y a pas de règlement homologué, par exemple), vous pouvez amener des invités sans être soumis à d'autres restrictions que celles du bon sens. Toutefois, comme dans toute autre installation commune de la communauté des propriétaires, le bon état de la piscine et de ses abords doit être respecté.

La réglementation relative aux piscines communautaires peut varier en fonction de la communauté autonome. Il est important de se familiariser avec ces règles pour éviter les infractions et les problèmes juridiques. L'une des limitations les plus courantes est la capacité maximale autorisée dans la piscine ou les heures d'entrée et de sortie, et surtout la nécessité de disposer d'un maître-nageur pendant les heures d'ouverture.

Qui est responsable en cas de blessures ou d'accidents ?

Même si, en respectant les règles et en se comportant correctement, rien ne devrait arriver, des accidents et des événements imprévus peuvent toujours se produire. 

La loi horizontale sur les biens n'oblige pas les collectivités à souscrire une assurance responsabilité civile, mais cela est fortement recommandé. Il arrive que la question ne soit pas claire et qu'elle soit réglée par les tribunaux pour savoir qui doit assumer la responsabilité civile ou pénale, ce qui dépend des circonstances dans lesquelles l'accident s'est produit ou des causes de l'accident.

Si l'accident s'est produit en raison d'un manque de sécurité dans la piscine, l'association des résidents doit assumer la responsabilité, et une indemnisation peut même être nécessaire. Si, par contre, l'accident résulte d'une négligence ou d'une mauvaise utilisation des installations par l'usager, c'est l'usager qui est responsable des dommages et qui en supporte les coûts.

Le propriétaire et le locataire peuvent-ils être dans la piscine en même temps ?

Soyez ferme sur ce point : le propriétaire et le locataire ne peuvent en aucun cas partager l'utilisation de la piscine, de la salle de sport, du paddle, etc. C'est à eux de décider lequel des deux peut profiter de la piscine commune et, idéalement, cela devrait figurer dans les conditions de leur bail. Ainsi, si cette irrégularité est constatée, et que vous ne voulez pas passer sous silence ce comportement, vous devez leur demander de vous montrer votre contrat de location pour voir ce qui y est stipulé.

Existe-t-il des solutions pour contrôler les visiteurs dans les piscines communes ?

Il est habituel que les frais de piscine ne soient pas soumis au coefficient de propriété. Cela signifie que chaque propriété paie la même chose.

Jusqu'à présent, la solution la plus efficace pour contrôler le nombre d'invités et la capacité de la piscine consiste à fournir à chaque propriétaire de la communauté une carte, un bracelet ou autre qui donne accès à la piscine, à installer un portail électronique avec une clé ou une carte. Le moyen le plus simple de contrôler le nombre d'invités est de fournir à chaque propriété des tickets de contrôle des invités indiquant le nombre d'invités autorisés par jour.

Ce sont les résidents eux-mêmes qui vérifieront si les personnes qui partagent la piscine et le reste des installations (douches, terrasse, bar) disposent de l'identification correspondante. De cette manière, il est possible de compter le nombre de personnes qui ont accédé au site (carte + tickets) et de contrôler ainsi que la capacité maximale autorisée dans la piscine commune n'est pas dépassée.

Rue Malva, Local 3 - Edif.Jazmín de Miraflores
29649 - Mijas (Málaga)

951 66 55 55

welcome@meridionalteam.com

PRESTATIONS DE SERVICE

DEMANDER UN DEVIS

NOUVELLES D'INTÉRÊT

fr_FRFrançais
Retour en haut
Aller au contenu principal